Ouvrir son entreprise en Guinée : ce qu’il faut savoir
Ouvrir une entreprise en Guinée

Ouvrir son entreprise en Guinée : ce qu’il faut savoir

Ouvrir son entreprise en Guinée, c’est un projet intéressant qui, s’il est mené avec ambition, peut s’avérer très lucratif.

La situation économique de Guinée est en pleine évolution. Le pays se développe mais beaucoup d’infrastructure manque encore. De véritables opportunités pour le secteur privé. Si vous savez déceler un manque et si vous apportez la juste solution pour le combler, le succès de votre entreprise en Guinée est garanti.

Vous l’aurez compris, ce ne sont donc pas les opportunités qui manquent en Guinée. Mais dans ce pays ou comme ailleurs, pour l’ouverture d’une entreprise en tant que jeune entrepreneur, vous devez respecter quelques règles et suivre des procédures bien précises.

Voici tout ce que vous devez savoir pour ouvrir une entreprise en Guinée. Mieux comprendre les statuts et formes juridiques de société disponbile en Guinée.

 

Les différentes formes juridiques des sociétés en Guinée

 

Les cinq formes d’entreprise les plus courantes en Guinée sont l’entreprise :

  • L’entreprise individuelle
  • la Société à Responsabilité Limitée (SARL)
  • La Société par Actions Simplifiées (SAS)
  • La Société Anonyme (SA)
  • Le Groupement d’Intérêt Economique (GEI)
quel statut juridique choisir pour son entreprise en guinee
Vous devrez choisir la forme juridique adaptée à votre projet d’entreprise en Guinée.

 

Fonder une entreprise individuelle en Guinée

Tel que son nom l’indique, l’entreprise individuelle est constituée d’une seule personne physique appelée associé gérant. Sa création ne requiert pas d’établissement de statuts.

AvantagesInconvénients
Rapide à constituer

Fonctionnement simple

Pas de seuil minimum du capital social

Responsabilité illimitée du gérant des dettes de l’entreprise.

Emprunteur, créancier et fournisseur peu crédible.

 

Créer une société À Responsabilité Limitée (SARL) en Guinée

La SARL est généralement préférée par les entrepreneurs qui créent des petites et moyennes entreprises en Guinée. Cette entité est constituée par un ou plusieurs associés qui sont responsables des dettes de la société à la hauteur de leur apport en capital.

AvantagesInconvénients
Capital social minimum librement fixé par les associés

Protection des associés contre les investisseurs trop gourmands

Continuité de l’activité en cas de décès d’un actionnaire (sauf disposition contraire des statuts)

Lourdeur de la procédure de constitution

Fonctionnement alourdi par des formalités

Pas d’accès à l’appel public à l’épargne

 

Ouvrir une Société Anonyme (SA) en Guinée

L’établissement en SA en Guinée est recommandé aux entrepreneurs qui souhaitent réaliser des investissements plus importants dans le pays. Une SA nécessite également un capital social élevé lors de la constitution, cette somme est généralement supérieure à 100 000 00 FCFA si la SA fait appel public à l’épargne ou 10 000 000 FCFA sans recours à l’appel public à l’épargne.

AvantagesInconvénients
Forte crédibilité vis-à-vis de la banque et des partenaires

Capacité de recours à l’appel public à l’épargne

Libre cession des actions (sauf disposition contraire des statuts)

Formalisme rigoureux de la constitution

Capital social minimum très élevé

Lourdeur administrative

 

Monter une société par Actions Simplifiées (SAS) en Guinée

La SAS est une forme d’entreprise caractérisée par la variabilité du capital social et l’unicité de l’organe décisionnel qui est le président.

AvantagesInconvénients
Liberté contractuelle des actionnaires

Capital social non soumis à un seuil minimal

Seule forme prévoyant l’attribution d’actions de préférence

Risque élevé de conflit entre associés

Pas d’accès à l’appel public à l’épargne donc capacité de mobilisation de fonds limitée

 

Constituer un Groupement d’Intérêt Économique (GEI)

Le GIE a pour unique raison d’être la promotion et le développement des activités des membres.

AvantagesInconvénients
Possibilité de création sans capital de départ

Simplicité des procédures de création

Flexibilité des opérations

Aucun but lucratif ne doit être poursuivi

Créancier peu crédible face à la banque

Risque élevé pour les associés : responsabilité illimitée et solidaire des dettes de la société

 

Ouvrir une société en Guinée : procédures, durée et coût

 

Le tableau suivant résume les procédures à suivre pour ouvrir une société en Guinée, ainsi que leur durée et leurs coûts.

No.ProcédureDuréeCouts associés
1Déposer le capital initial dans une banque

L’avocat ou le notaire doit déposer le capital sur un compte bancaire bloqué et obtenir une preuve de dépôt.

1 journéeAucun
2Vérifier l’unicité du nom de l’entreprise :

Les fondateurs peuvent vérifier gratuitement la disponibilité du nom de la société proposée.

1 journéeAucun
3Préparer les statuts de la société

Les fondateurs d’entreprise doivent préparer les statuts de la société. Le recours à un notaire est facultatif.

2 jours1 600 000 FG
4Inscrire la société auprès du guichet unique (APIP) pour s’inscrire auprès du registre du commerce et du crédit mobilier, des autorités fiscales, de la sécurité sociale et informer l’Agence guinéenne pour la Promotion de l’Emploi et l’Agence de Promotion Investissements Privés (APIP)4 jours200000 (enregistrement des statuts si le capital est inférieur à 100 000 000 FG)

+ 100 000 FG (enregistrement auprès du RCCM)

+ 100 000 FG (NIF)

+ 150 000 FG (publication)

+ 1 000 FG/page (droit de timbre) + 100 000 FG (procès-verbal)

+ 68000 (AGUIPE).

5Publier les avis de constitution dans un journal officiel7 jours200 000 FG
6Faire un sceau de la compagnie afin que les représentants puissent signer des documents au nom de l’entreprise au cours de leurs diverses interactions avec différentes autorités.1 jour20 000 FG

 

Les papiers pour ouvrir une société en Guinée

 

Les documents suivants sont nécessaires pour la constitution d’une société en Guinée :

  • ​Demande d’Immatriculation au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (Formulaire à récupérer au Guichet Unique) ;
  • Les statuts de la société ;
  • Le procès-verbal de l’Assemblée Générale Constitutive (si les associés font des apports en nature) ;
  • Une attestation du compte bancaire portant libération du capital social ;
  • Une copie de la pièce d’identité du/des dirigeant(s) de la société ;
  • Deux photos d’identité du/des dirigeant(s) de la société ;
  • L’extrait de casier judiciaire du/des dirigeant(s) de la société ;
  • Le visa de séjour pour les étrangers (valable pour au moins 1 mois ou prorogation de 3 mois) ;
  • Carte de séjour longue durée de l’entrepreneur étranger

 

À qui s’adresser pour l’ouverture d’une société en Guinée ?

 

Le meilleur interlocuteur à contacter pour créer une société en Guinée serait l’APIP (Agence de Promotion de l’investissement Privé). Elle propose six catégories de services aux investisseurs potentiels :

  1. Création et enregistrement d’une société
  2. Facilitation de l’accès aux avantages offerts par le code d’investissement
  3. Fourniture des informations et des ressources aux investisseurs potentiels
  4. Publication d’études et de statistiques pour des secteurs ciblés
  5. Formation et assistance technique
  6. Répondre aux besoins des investisseurs à l’intérieur de la Guinée

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.apip.gov.gn

Laisser un commentaire

Fermer le menu
X
X
X