Le retour de la diaspora Guinéenne : le futur de la Guinée
La diaspora guinéenne : avenir de la guinée

Le retour de la diaspora Guinéenne : le futur de la Guinée

Pour beaucoup de pays, le retour de ses fils et filles exilés, expatriés ou émigrés selon l’acception qu’on se fait du contexte qui a motivé le départ signifie l’espoir d’un avenir meilleur.

Un avenir meilleur pour le pays mais aussi pour les membres de cette diaspora qui peut réaliser de grandes choses dans leur pays d’origine.

Quelles sont les opportunités existantes ? Comment mettre en place un projet en Guinée quand on fait partie de la Diaspora Guinéenne ?

Ce ne sont qu’une partie des questions qui peuvent se poser face à l’immensité des tâches à accomplir pour bâtir le futur de la Guinée.

 

Qu’est-ce que la Diaspora Guinéenne ?

Avant toute chose, il convient de bien comprendre la signification de la Diaspora Guinéenne ainsi que ses enjeux.

Le concept de diaspora

Étymologiquement, le mot diaspora vient du grec qui signifie dispersion d’une communauté ou d’un peuple à travers le monde.

Si au début, cette définition s’appliquait surtout à la dispersion des Juifs persécutés dans l’Antiquité, le mot est désormais employé pour décrire par extension l’ensemble des membres d’une communauté dispersée.

Les raisons de cette dispersion sont diverses et incluent aussi bien les persécutions (politique, guerre, tensions sociales), la recherche d’un mieux-être ou tout simplement le goût de l’aventure.

Pour ce qui est de l’Afrique, en particulier, la charte de l’Union Africaine définit la diaspora comme l’action des “personnes d’origine africaine vivant hors du continent africain, qui sont désireuses de contribuer à son développement et à la construction de l’Union Africaine, quelles que soient leur citoyenneté et leur nationalité”.

Certains associent la diaspora africaine aux régions économiques existantes. Ainsi, la diaspora constitue la 6ème région après l’Afrique du Nord, l’Afrique occidentale, l’Afrique centrale, l’Afrique orientale, et l’Afrique australe et c’est elle qui tient la plus grande part dans le développement du continent. Le flux d’argent venu de l’étranger en envoi mensuel de petit porteur pèse beaucoup dans la balance des devises.

La diaspora Guinéenne

Les Guinéens partis à l’étranger sont de toutes conditions sociales. Ils ont quitté la Guinée pour faire leurs études supérieures et ont trouvé de quoi vivre mieux là où ils se sont formés.

D’autres ont mis à profit les compétences qu’ils ont et qui ne peuvent encore être pleinement exploitées en Guinée par manque d’infrastructure ou d’inexistence du cadre d’exercice de leur savoir.

Les sportifs de haut niveau doivent parfois leur recrutement comme professionnels dans une terre d’accueil au facteur chance : le passage d’un recruteur au bon moment et au bon endroit.

Les Guinéens déjà implantés dans une terre d’accueil ont une descendance dont la physionomie reste celle de leurs origines, mais dont le mode de pensée est façonné par leur habitat.

Répartition de la Diaspora Guinéenne

La France reste le principal point de chute des candidats à l’émigration.

L’Europe en général est prisée par les chercheurs de terre d’asile, car les conditions de vie, quand on y trouve du travail, y sont confortables.

De nombreux jeunes de la diaspora Guinéenne sont partis en Europe pour poursuivre leurs études. Aujourd’hui la Guinée lance un appel à cette génération brillante pour la faire revenir en Guinée et participer au développement économique et social du pays.

À l’instar des quelques exemples cités plus haut, l’élite de la Diaspora Guinéenne devrait contribuer de façon plus soutenue au développement du pays.

Concernant les actifs, le retour des cadres en Guinée qui ont fait leurs preuves à l’étranger ne peut qu’être bénéfique pour commencer un nouveau défi ou améliorer une structure existante. Riches de leur expérience en terre étrangère, ces cadres peuvent s’adapter aux réalités africaines et lancer de grand projet.

 

Les opportunités de la Diaspora Guinéenne

Quoique le degré d’organisation des affaires en terre africaine ne soit pas celui fortement structuré de l’Occident, les potentialités de la Guinée sont réelles et nombreuses. L’entrepreneur évolue pratiquement en terre vierge de concurrence tant les possibilités sont abondantes.

Croissance de la Guinée sur les dernières années

La production minière, principalement la bauxite, est une des principales forces de l’économie Guinéenne dont la reprise se poursuit et n’est jamais inférieure à 6 % depuis plusieurs années.

Une meilleure gestion des affaires a eu pour résultat un regain des activités de construction, un meilleur approvisionnement électrique et surtout des performances établies dans le secteur agricole.

Bon élève du FMI, la croissance de la Guinée s’amorce et se maintient.

retour diaspora guinenne
Les jeunes diplômés Guinéen de l’occident sont promis à un bel avenir s’il décide de revenir entreprendre dans leur pays natal.

L’appel de la Guinée envers sa Diaspora

Le discours politique n’a pas changé depuis les années de lendemain d’indépendance jusqu’à aujourd’hui.

Les dirigeants ont toujours fait appel à toutes les forces vives de la nation et spécialement aux Guinéens hors des frontières nationales de regagner le bercail pour œuvrer ensemble pour le développement.

L’État promet ainsi de faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider les entreprises à s’implanter de façon rentable et durable. La solution au chômage peut alors se trouver aux mains des Guinéens eux-mêmes avec la création d’entreprises elle-même créatrice d’emploi.

Opportunité du marché Guinéen

Investir en Guinée peut parfois conduire à des opportunités de monopole. La concurrence peut être tout simplement inexistante, laissant le champ libre à l’entrepreneur qui exploite le filon en premier.

À l’image de l’agriculture, toute l’économie est encore un vaste champ à exploiter. La base solide sur laquelle cette économie se fonde est la jeunesse de la population Guinéenne, mais aussi le taux de croissance démographique.

À terme, les consommateurs connaitront une croissance exponentielle bénéfique au circuit économique. Une opportunité majeure pour les porteurs de projets qui souhaitent s’implanter en Guinée.

 

Pourquoi venir réaliser son projet en Guinée ?

Un pays en développement offre de véritables opportunités de business. La Guinée veut offrir un environnement favorable pour attirer le retour de la diaspora.

Des opportunités de business pour un pays en développement

La Guinée bénéficie d’un avantage certain avec la jeunesse de sa population qui est la première richesse de ce pays.

Avec la démocratisation de l’enseignement, cette jeunesse est également un personnel qualifié. La Guinée compte parmi les pays qui font des pas de géants dans la révolution digitale.

Concurrences faibles, nombreux monopoles à saisir en Guinée

Boudée par les grands groupes du fait des infrastructures encore embryonnaires, du manque de sécurité des investissements, la Guinée est pourtant une affaire à saisir.

Si des rodages sont encore à parfaire dans certains systèmes, la gestion à l’africaine n’a pas que des inconvénients. Le premier arrivé sur le terrain est assuré d’en récolter tous les avantages, en d’autres termes, d’en assurer un véritable monopole, car dans de nombreux secteurs, on a une absence totale de concurrence.

Coût d’investissement plus faible en Guinée par rapport à l’Occident

Le coût d’investissement est autrement plus faible qu’en occident, car la législation n’est pas encore trop pointilleuse en Guinée.

Mis à part, le désagrément des relents de corruption qui peuvent parfois porter un coup à l’enthousiasme de l’entrepreneur, investir en Guinée est une aventure qui mérite d’être vécue non seulement pour l’assurance du retour sur investissement, mais aussi pour la création d’emploi que cela génère dans cette jeunesse dynamique.

Coût de fonctionnement plus faible en Guinée qu’en Occident

Le niveau des salaires n’est pas comparable à celui des pays du Nord de sorte que le coût de fonctionnement permet une gestion sereine des affaires.

La main-d’œuvre est qualifiée, mais ne coûte pas aussi cher qu’en Occident.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
X
X
X